(Agence Ecofin) – Selon Thomas Dongmo, le chef de la division de la coopération scientifique au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi), la recherche agricole sur le haricot est parmi les plus prolifiques au Cameroun.

Dans un exposé sur le thème de la «contribution de la recherche scientifique à l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035», délivré au cours d’une conférence ayant ponctué le «mois de la recherche», ce responsable du Minresi a révélé que ces dernières années, des chercheurs camerounais ont mis au point pas moins de 17 variétés de haricot.

Toutes ces variétés, a-t-on appris, ont été développées dans la région de l’Ouest, qui est l’un des principaux bassins de production du Cameroun en matière d’agriculture.

Au demeurant, s’il se satisfait des résultats obtenus dans le pays en matière de recherche agricole, ce responsable du Minresi regrette que ces résultats ne soient pas encore suffisamment utilisés pour créer la richesse. «Des unités de transfert de technologie sont en train d’être mises sur pied, mais on peut faire plus.», a-t-il déclaré.

Articles Similaires:

    None Found