Réussir la culture de pastèques de contre saison

Ce fruit est de plus en plus apprécié des consommateurs des grandes villes. Et les prix sur les marchés sont plus alléchants pour les producteurs en saison sèche. Une opportunité qui exige plus de professionalisme dans l’itinéraire technique de production.
Producteurs, grossistes et revendeurs font plus de bénéfices pendant la saison sèche.
On entend par culture de contre saison les cultures qui sont produites en dehors des campagnes et calendriers agricoles classiques. La mise en place de ces cultures se fait avec un décalage de 1 à 2 mois sur la période de culture normale, ce qui retarde ou anticipe les récoltes qui arrivent sur le marché au moment où l’offre est déficitaire.

Produire la pastèque à de nombreux avantages:
– C’est une culture qui a une assise populaire de plus en plus grande.
– Pendant la saison sèche, elle n’a presque pas de fruits concurents.
– C’est une culture à cycle court. Il y a des variétés qu’on peut récolter 75 jours seulement après les semis.
– Les rendements sont très élevés lorsque la culture est bien suivie, l’on peut facilement dépasser les 40 tonnes à l’hectare.
– C’est une culture qui peut se produire partout au Cameroun, à condition de la placer dans les conditions idéales à sa culture.
– C’est une culture peu exigeante en sols, à condition qu’ils soient bien enrichis à la fumure organique et bien drainés.
– La pastèque a un circuit de commercialisation de plus en plus huilé.
– Les fruits mûrs ont une longue période de conservation post-récolte de plus de 10 jours.
– C’est un fruit qui se transporte bien sans préjudice de grandes pertes.
– Les intrants de production de base comme la fiente, les semences, les pesticides, etc. sont accessibles.
– Une diversité de variétés ayant toute une bonne valeur marchande.
Etc.
Les inconvénients de la production de la pastèque en contre-saison, sont:
– L’investissement de départ élévé pour l’agriculteur moyen.
– Un bon niveau de technicité pour le responsable principal de l’exploitation.
– Une plus grande main-d’oeuvre requise pour l’exécution des différentes tâches.
– Un plus grand apport en eau, ce qui implique l’achat de plusieurs équipements comme la motopompe et ses accessoires, le creusage des puits ou des forages, etc.

Comment doit être le site de l’exploitation
Pour bien produire la pastèque, il faut choisir un site d’accès facile, bien exposé à la lumière et de préférence situé à proximité d’un cours d’eau. Il faut aussi s’assurer que 2 ou 3 ans auparavant une solanacée (tomate, piment, pomme de terre, etc.) ou une cucurbitacée (concombre, melon, courge, etc.) n’a pas été cultivée sur cette parcelle. C’est pour cela que les terrains vierges et les vieilles jachères sont les plus indiqués. Dans des cas exceptionnels et en cas de manque d’espace, on peut cultiver sur des parcelles nouvellement récoltées, en prenant soin d’éviter les anciennes lignes de semis.
La pastèque évolue bien sur des terrains plats en saison sèche, mais pour les saisons de pluies il vaut mieux choisir un terrain avec une légère pente qui facilite un bon drainage et évite à la pastèque d’avoir les racines noyées dans l’eau.
Irénée Modeste Bidima

Les variétés à bonne valeur commerciale
Les variétés Kaolack (à gauche) et Koloss (à droite) sont très prisées des consommateurs.
Pour maximiser ses recettes dans la production de la pastèque, il faut choisir les variétés de pastèque appréciées des consommateurs, précoces, résistantes aux maladies et ayant des poids et des rendements élevées à la récolte. De ces critères, trois variétés sortent du lot.
1-La variété Kaolack
C’est une variété ronde de couleur verte claire avec des rainures. Elle arrive à maturité à 75-85 jours avec des gros fruits pouvant atteindre entre 8 à 15 kg. Sa chair d’un rouge orangé très sucrée est très appréciée des consommateurs.

2-La variété Koloss
C’est une variété hybride qui donne des rendements très élevés. Elle est aussi mature environ 85 jours après le semis. Elle a une chair rouge foncée juteuse, croquante et très sucrée. Elle donne aussi de gros fruits qui peuvent atteindre plus de 20 kg. Elle est de couleur verte avec des stries jaunâtres. Elle a aussi une bonne durée de conservation.
3-La variété Logone
C’est une variété ovale de couleur verte clair. Elle arrive à maturité à 75-85 jours avec des gros fruits pouvant atteindre près de 20 kg. Sa chair d’un rouge orangé sucrée est aussi très appréciée des consommateurs.
Les semences de bonne qualité sont vendues dans des structures spécialisées telles que les sociétés Semagri, Jaco et Sim’s Agro. Ces entreprises ont des magasins disséminés à travers le pays.

Editor's choice

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Réussir la culture de pastèques de contre saison…

Par Michel Fotsing temps de lecture: 4 min
0
Search
Register New Account
Reset Password